Iphigénie ma sœur

Home / Iphigénie ma sœur

Iphigénie ma sœur

En lisant un article sur des enfants bombes explosant sur des marchés au Nigéria, au Moyen-Orient, la figure d’Iphigénie s’est imposée à mon esprit et ne l’a plus quitté pendant de longs mois. Nos états de guerre actuels venaient rejoindre la tragédie antique dans une résonance infernale du fond des siècles, des millénaires, dans une impensable réalité. Car Iphigénie c’est l’innocence sacrifiée aux ambitions paternelles, l’enfant qu’on tue pour la possibilité d’une avancée ou une victoire; au nom de quoi ? Et l’enfant n’est plus là pour témoigner du destin qu’on a choisi pour lui.

Son histoire, si elle est racontée, peut l’être uniquement par d’autres. Ici, c’est Chrysothémis, traversée par les voix de ses mortes, mère et sœur, et les résurgences d’une mémoire à jamais inguérissable, qui déroule son cri, son chant de colère, de rage, mais aussi son chant d’amour.

Médiation :

  • Mercredi 8 avril à 16 h : répétition publique
  • Jeudi 9 avril à 9 h : petit-déjeûner à la Maison des Habitants

Représentations :

  • Vendredi 10 avril à 20h
  • Samedi 11 avril à 20h
  • Dimanche 12 avril à 17h
Programme