Shifumi

Shifumi

« Les gilets jaunes ! Quand tu penses que ça a démarré d’une nana qui a fait son plein d’essence… » Mais c’est surtout la violence que l’on retient de ce mouvement. Violences corporelles, affrontements, dégradations des biens publics, violence des mots. Et puis, il y a eu, à deux rues de notre quartier, la mort d’un jeune de 19 ans poignardé par deux autres, âgés de 17 et 18 ans. Un monde de violence nous envahit. De quoi nous laisser impuissants et déconcertés… Serions-nous dans un espace paradisiaque, que nous arriverions encore à être animés par cette soif de puissance. Pourquoi vouloir l’ascendant sur l’autre jusqu’à devenir violent, incontrôlable, barbare pour le seul motif d’assouvir sa soif d’autorité.

L’actualité de ces derniers mois, tant au niveau national que local, nous prouve chaque jour, que notre humanité perd de son sens. Cette dégradation de la dimension humaine est encore plus glaciale lorsqu’elle est le fait d’une jeunesse en perte de repère.

Médiation :

  • Vendredi 24 avril à 11 h : présentation d’extraits

Représentations :

  • Samedi 23 mai à 20h30
  • Dimanche 24 mai à 17h
Programme